Le point sur les immatriculations agricoles

Toutes les actualités
immatriculation
Crédit photo: Chambre d'agriculture de la Manche
Quels matériels agricoles doivent être immatriculés selon vous ? On a souvent tendance à oublier les matériels agricoles remorqués... Petit rappel de la réglementation en vigueur pour éviter tout problème avec les gendarmes !


Petit rappel : le système d’immatriculation des véhicules (SIV) correspond au certificat d'immatriculation accompagné de la plaque d'immatriculation.





Le système d’immatriculation des véhicules est obligatoire pour :
► les tracteurs achetés neufs depuis le 15/04/2009 et pour les tracteurs achetés d'occasion après le 15/10/2009
► Les machines automotrices de genre agricole achetées neuves à partir du 01/10/2010
Les remorques agricoles, semi-remorques agricoles, les matériels et instruments agricoles remorqués dont le PTAC* > 1,5 t et qui ont été achetés depuis le 1er janvier 2013.
*PTAC : poids total autorisé en charge

N'oubliez pas les matériels remorqués avec PTAC > 1,5 t

Quels sont les documents à fournir pour l’immatriculation ? À la préfecture lors de l’achat neuf, on vous demandera :

- pour un tracteur : le certificat de conformité à un type CE délivré par le constructeur
- pour les machines automotrices de genre agricole (MAGA), remorques agricoles (REA), semi-remorques agricoles (SREA), et les matériels et instruments agricoles remorqués (MIAR) et REA, SREA, MIAR dont le PTAC > 1,5 t : le certificat de réception Drire/Dreal délivré par le constructeur (barré rouge).

On vous demandera aussi certainement un Kbis de la Cuma ou de l'exploitation de moins de 3 mois.
Toutes les actualités

D'autres articles sur le même thème

En 2021, Les CUMA pourront émarger sur trois mesures d'aide à l'investissement.

Lire la suite de l'article

17 Décembre 2020

Le Plan de Relance est bel et bien lancé et pour cause, 2 dispositifs d'aides à l'investissement seront lancés par FranceAgriMer pour janvier 2021 avec une enveloppe de plus de 200 Millions

Lire la suite de l'article

19 Août 2020

Afin de réduire le ruissellement ou la dose de pulvérisation des produits phytopharmaceutiques, France AgriMer lance une aide significative pour l’achat et ou le renouvellement de matériel.

Lire la suite de l'article